La Communauté de Communes Bretagne Romantique a décidé de construire un nouvel espace aquatique, appelé Aquacia, afin de proposer une structure de qualité répondant aux nouvelles attentes. La partie intérieure est ouverte depuis le mois de décembre dernier. L’ancienne piscine a été détruite et laissera la place à un espace aquatique extérieur dès le mois de mai.

Construite en 1967, la piscine de Combourg est devenue intercommunale à la fin des années 80. En 2013, les élus de la Communauté de Communes Bretagne Romantique ont commencé à réfléchir à la modernisation de l’équipement. Avec l’aide du bureau d’études Mission H2O, les différentes hypothèses ont été abordées et les élus ont validé la redynamisation de la structure avec une importante rénovation et la destruction de l’ancienne piscine pour accueillir un espace aquatique extérieur. De plus, la collectivité a souhaité que ce projet soit sous forme de Partenariat Public Privé (PPP). Ainsi, elle a retenu le groupement composé des sociétés Exterimo, Eiffage, Engie Cofely et BBM Bissery. Il a eu en charge la conceptualisation et la construction, et va désormais se charger de la maintenance durant les 20 prochaines années. L’objectif étant de le restituer dans son état d’origine en 2038. “C’est le seul équipement aquatique de notre territoire qui compte
35 000 habitants répartis dans 25 communes. Il était donc essentiel que nous réfléchissions à proposer une structure de qualité afin que les habitants n’aient pas à se déplacer trop loin pour s’adonner à leurs pratiques. Le fait de ne posséder qu’une seule piscine est également l’une des raisons pour laquelle nous avons retenu ce groupement d’entreprises qui nous proposait une fermeture de seulement deux semaines contre plusieurs mois pour les autres
” argumente Michel Vannier, vice-président chargé des sports de la Communauté de Communes Bretagne Romantique.

Un contrat de délégation de service public durant 5 ans
Avec la nouvelle dimension de l’équipement qui demandait des ressources supplémentaires, il a été convenu de confier la gestion et l’animation du centre à une société spécialisée. Le choix s’est porté sur l’entreprise caennaise Récréa, pour une durée de 5 ans. “Les services de la communauté de communes n’étaient pas en capacité de gérer une telle structure, notamment du point de vue de l’effectif. Afin de compenser financièrement la mise à disposition de l’équipement pour les clubs (94 heures de lignes d’eau/semaine) et les scolaires (49 séances hebdomadaires durant 34 semaines), nous allons verser une moyenne de 196 000 euros par an durant les 5 ans du contrat. Au total, entre la redevance payée au groupement, la maintenance de l’équipement, le coût des fluides et la gestion, nous allons payer 1 million d’euros TTC/an durant 20 ans” explique Michel Vannier.

 

Une piscine plus confortable et mieux équipée
L’objectif de ce nouvel équipement, d’une surface de 2 500 m2, était de proposer des espaces complémentaires pour la baignade, le sport, l’apprentissage et la détente afin d’attirer un public varié. Ainsi, les sportifs profitent d’un bassin de 25 m rénové de 5 couloirs (2 m de profondeur), idéal pour la compétition, l’entraînement et les longueurs. Un second bassin polyvalent de 200 m2, avec 3 lignes d’eau pour l’apprentissage ainsi qu’un espace ludique (banquettes, jets massants…) est également disponible, tout comme une pataugeoire de 30 m2. Enfin, les usagers peuvent avoir accès à un espace bien-être composé d’un jacuzzi, d’un sauna, d’un hammam et de trois douches sensorielles. La partie intérieure dispose aussi de deux vestiaires publics, afin de gérer les flux (un seul pouvant être ouvert en cas de faible fréquentation), avec une trentaine de cabines individuelles, une cabine PMR, une cabine pour les familles et plus de 400 casiers, mais également six vestiaires collectifs.

L’espace extérieur, en cours de travaux, comprendra une surface de 2 536 m2, avec un bassin nordique de 25 m en inox avec 5 couloirs (de 1,20 à 1,80 m de profondeur) relié par un sas avec le bassin sportif intérieur, un pentagliss de 3 couloirs (environ 25 m de long) et des plages minérales et végétales pour les bains de soleil.

En outre, si le système de traitement d’eau est classique (chlore liquide) avec une filtration à sable, l’objectif, à terme, est de se raccorder à un puits existant (80 m de profondeur) pour le renouvellement d’eau (dans le cas où les analyses de l’eau seraient bonnes de la part de l’Agence Régionale de la Santé) et ainsi réaliser des économies. Cette solution est en cours d’études.

Davantage d’activités proposées
Afin d’attirer un maximum d’usagers, l’établissement va proposer diverses activités, comme l’indique Alexis Brebant, manager d’Aquacia : “Depuis fin janvier, l’offre est composée de 13 séances hebdomadaires, avec de l’aquabiking, de l’aquafitness (avec des cours de différentes intensités), de l’aquarelax et une séance de bébés-nageurs. Notre souhait est d’atteindre les 20 à 25 séances par semaine le plus rapidement possible, puis jusqu’à 38 vers la fin du contrat. L’objectif est de comptabiliser entre 200 et 230 abonnés pour l’ensemble des activités”. Le coût est de 11 euros (99 euros pour 10 séances) pour une activité “basic” commes l’aquafitness et de 15 euros (135 euros les 10 séances) pour une activité “premium” comme l’aquabiking. Le centre aquatique propose également des abonnements : 43 euros/mois (ou 485 euros/an) pour un accès illimité aux espaces aquatiques, bien-être et aux activités “basic” et 52 euros/mois (ou 590 euros/an) pour accès illimité aux espaces aquatiques, bien-être et aux activités “premium”. Par ailleurs, l’espace aquatique proposera également des stages de natation et des séances d’apprentissage hebdomadaires seront mises en place, y compris durant les vacances scolaires.
Enfin, au niveau événementiel, l’objectif est de proposer un événement par mois à partir de mai, même si une animation “spécial Pâques” durant les vacances, n’est pas à exclure.

Une équipe d’une quinzaine de personnes
A terme, Alexis Brebant va gérer une équipe d’une petite quinzaine de personnes “Actuellement, il y a cinq maîtres-nageurs et nous souhaitons en recruter encore deux. Un autre viendra compléter l’équipe à partir du mois d’avril pour le bassin extérieur. Le reste de l’équipe est composée de trois agents d’accueil et deux personnes pour l’entretien”. Le budget de fonctionnement de la structure est de 715 000 euros HT. L’objectif est de réaliser, dans un futur proche, plus de 150 000 entrées par an contre 85 000 dans l’ancienne piscine. Ce projet phare du mandat devrait permettre à la Communauté de Communes Bretagne Romantique de créer une nouvelle dynamique aquatique avec cet établissement de nouvelle génération, mêlant activités sportives, ludiques et bien-être.

Un nouveau centre aquatique pour la Bretagne Romantique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *