AquaMalo, le nouveau centre aqualudique est le projet phare de Saint-Malo Agglomération, cité balnéaire reconnue, accueillant près de 200 000 résidents en période estivale. Il a été conçu en quatre pôles distincts pour proposer une offre à la fois sportive et ludique. Présentation.

Dès le début mandat en 2014, les élus de l’Agglomération (83 000 habitants) ont souhaité construire un équipement aquatique structurant pour le territoire avec des objectifs précis : être un outil éducatif et sportif donnant accès à des loisirs modulables et proposer une diversité d’usages adaptée aux nouveaux modes de consommation, pour ainsi attirer un maximum d’usagers et réaliser des recettes en conséquence.

Alors qu’aucun site était prédéfini, les élus, aidés par le programmiste, ont opté pour le parc d’activités Atalante à Saint-Jouan-des-Guérets : un lieu facilement accessible situé sur l’axe principal entre Saint-Malo et Rennes.

Une offre complémentaire avec quatre pôles d’activités
AquaMalo proposera quatre pôles d’activités, couverts et extérieurs, étudiés pour que des publics très divers puissent circuler et profiter pleinement et en même temps de l’équipement.

A l’intérieur, les usagers auront accès au pôle sportif avec un bassin inox de 50 m et 8 lignes de nage, modulable grâce à un système de fond et d’ailerons mobiles. “En quelques minutes, le bassin peut être divisé en plusieurs espaces : une mutualisation idéale pour accueillir simultanément les nageurs sur 3 lignes de 50 m, une activité comme l’aquabiking en relevant le fond mobile à 1 m de hauteur mais aussi des scolaires. Bien entendu, comme l’exige la réglementation, les flux ont été calculés pour que les différents publics ne se croisent pas” précise Benoit Bertiaux, directeur des services techniques de Saint-Malo Agglomération. De plus, des gradins fixes et amovibles (499 places dont 250 fixes) pourront accueillir le public lors des compétitions.

Le second pôle intérieur concerne la partie éducative avec un bassin d’activité en inox de 200 m2 accueillant les cours d’apprentissage et les activités de loisirs. Le pôle ludique sera, quant à lui, à la fois situé à l’intérieur et à l’extérieur. Dedans, il comprendra un bassin balnéo-ludique en inox de 350 m² (avec banquettes hydromassantes, jets, geysers sous-marins, plaques à bulles, rideaux de bulles, rivière à courant), une lagune de jeu de 120 m², destinée aux enfants, avec de nombreuses animations aquatiques (cascades, toboggans, mini geysers, plaques à bulles…)
et un grand toboggan animé de 67 m de long. “Il nous a semblé important de proposer des espaces de jeux pour les enfants à l’intérieur afin qu’ils puissent en profiter toute l’année et non pas que l’été comme on peut le voir dans de nombreux établissements. De plus, le grand toboggan dispose d’un intérieur interactif : avant de s’élancer, l’usager choisit un thème et diverses images sont projetées à l’intérieur durant la descente. De plus, il doit toucher des éléments en couleur pour gagner un maximum de points. C’est une option ludique permettant de créer des défis entre les utilisateurs” argumente Benoit Bertiaux. La partie extérieure sera composée d’un bassin balnéo-ludique nordique en inox de 250 m2, avec un sas aquatique permettant l’entrée du bassin par l’intérieur de l’équipement, mais aussi un pentagliss multipistes et trois toboggans : Racer slide (39 m de long), Turbo slide (40 m) et Kamikaze (41 m).

Enfin, le pôle bien-être se déploiera à l’intérieur de l’équipement et se prolongera à l’extérieur, permettant ainsi de proposer trois saunas, trois spas, deux hammams, des douches thématisées, deux salles de détente, ainsi qu’une fontaine à glace et un jardin privatif.

Les particularités techniques
L’équipement sera doté d’une chaudière à bois (d’une puissance de 500 kW) alimentée par combustibles, stockés en silo enterré et directement issus de la filière bois locale. Cette chaudière permettra de répondre à 70 % des besoins, les 30 % restants (notamment lors des pics de fréquentation) le seront grâce à deux chaudières à gaz, de 1 500 kW chacune.

Entre les bassins et les sanitaires, la consommation d’eau annuelle sera d’environ 35 000 m3. Le traitement de l’eau s’effectuera grâce à un système de filtration par bille de verre (moins de perte de charge) : 17 filtres au total (13 en acier de 220 et 250 cm de diamètre et 4 en polyester de 120 cm de diamètre). De plus, un système d’ultrafiltration (2 modules) autorise le réemploi de l’eau de lavage des filtres (arrosage, sanitaires…) et des déchloraminateurs UV (4 modules) permettront d’améliorer la qualité de l’eau et de diminuer sa consommation.

Concernant le traitement de l’air, le centre aqualudique comprendra 7 centrales d’air, pour un total d’air soufflé de 140 000 m3/h.

Une DSP pour optimiser le fonctionnement
Devant la multiplicité des compétences nécessaires (gestion du personnel, animation, techniques…), les élus ont opté pour une gestion en délégation de service public. Dès 2019, un contrat de 6 ans a été signé avec la société Récréa, ce qui a permis à cette dernière d’accompagner l’Agglomération dans la phase chantier et ainsi optimiser le fonctionnement du site. “Ce type d’équipement demande de la souplesse et de la réactivité, notamment en termes de personnels et d’horaires. Outre son expertise, ce sont les points forts d’un délégataire, d’où ce choix de gestion” ajoute le directeur des services techniques. Entre le personnel d’accueil, d’entretien, d’animation ou encore les maîtres-nageurs-sauveteurs, cela représente plus de 30 ETP. La subvention d’équilibre versée par Saint-Malo Agglomération sera de 500 000 euros par an, comprenant l’accueil des 40 000 scolaires (soit 115 classes) du CP au CE2 de 18 communes, mais aussi 100 classes de secondaire et les activités de 9 associations sportives (natation, natation handisport, triathlon, plongée, kayak…).

Horaires et activités
AquaMalo sera ouvert toute l’année avec une amplitude horaire de 98 h/semaine dont une nocturne jusqu’à 22h le vendredi et 3 matinales (dès 7h) en période scolaire. Trois gammes de tarifs seront proposées : entrée unique : 6 ou 7,50 euros selon la saison pour une personne résidente adulte au sein de l’Agglomération (5 ou 6,50 euros pour un enfant) ; 7 ou 9 euros pour les personnes extérieures (6 ou 7,50 euros pour un enfant) ; entrées multiples (10 entrées) : 50 ou 65 euros selon la saison pour une personne résidente au sein de l’Agglomération ; 60 ou 75 euros pour les personnes extérieures ; abonnement pour une pratique illimitée : de 240 à 520 euros/an ou entre 22 et 47 euros/mois.

Par ailleurs, l’établissement va proposer 62 activités par semaine : sport (aquagym, aquabike, body palme, AquaFusion : parcours aquatique), swim cross (exercices dans, sur et hors de l’eau), activités de natation ainsi que des animations en lien avec le territoire.

Ce centre aqualudique devrait accueillir environ 370 000 personnes par an, ce qui en fera un véritable équipement structurant pour le territoire.

Sport et activités ludiques : la stratégie d’AquaMalo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *