« Depuis plusieurs mois, je mobilise l’ensemble de l’écosystème, et notamment les élus locaux, pour réduire le nombre de noyades. J’active nos partenaires dans plusieurs dimensions : l’information et la sensibilisation des publics, la rénovation des apprentissages pour les plus jeunes, ou encore l’accès au métier de MNS. Mais nous devons aujourd’hui aller encore plus loin » Roxana Maracineanu, ministre des Sports.

Roxana Maracineanu

Vendredi dernier, dans le cadre de la journée nationale de la prévention des noyades, Roxana Maracineanu, ministre des Sports qui s’est vu remettre à cette occasion un rapport des Inspecteurs Généraux de l’Éducation, du Sport et de la Recherche Véronique Éloi-Roux et Thierry Maudet « Pour une stratégie globale de lutte contre les noyades », a dressé un premier bilan des actions déployées afin de favoriser l’apprentissage de la natation des plus jeunes et accroitre la sécurité des baignades.

Par ailleurs, la ministre a annoncé qu’une conférence de consensus sur l’aisance aquatique se tiendrait en janvier 2020. « L’aisance aquatique, devenue un objet de la vie quotidienne, participe à la lutte contre les noyades, a précisé la ministre. J’ai besoin d’asseoir sa définition sur la base d’expertises partagées pour lancer un plan interministériel plus ambitieux qui pourrait prendre la forme par exemple d’un comité interministériel de prévention et de lutte contre les noyades, présidé par le Premier ministre ». La ministre a également demandé à Santé Publique France de disposer d’enquêtes noyades plus régulières et plus localisées et un « aisance aquatique tour » pourrait être initié sous la forme d’un évènement délocalisé avec des temps d’information, de démonstration de solutions innovantes, des temps d’apprentissage, des temps de formation des partenaires et des acteurs locaux.

Enfin, le rapport « Pour une stratégie globale de lutte contre les noyades » a confirmé que si les enfants étaient les principales victimes des noyades, les plus de 65 ans étaient également particulièrement touchés par ce fléau. La ministre a donc annoncé que dès 2020, le plan « J’apprends à nager » serait élargi aux adultes, et notamment les séniors.

La phrase de Roxana Maracineanu, ministre des Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *