Une piscine mobile provisoire, avec vue sur la Tour Eiffel, a ouvert ses portes il y a quelques mois dans le 15e arrondissement de Paris. Permettant de combler le manque de piscines actuelles sur ce secteur, elle sera ouverte au moins jusqu’en 2021.

Une fois la dalle béton et la structure du bâtiment installées, il a fallu 5 jours pour mettre en place le bassin qui est vissé dans la dalle.

Le 15e arrondissement est le plus impacté par le plan Nager à Paris avec plusieurs rénovations de piscines au programme : Mourlon, Massard ou encore Blomet. Ainsi, la collectivité a décidé d’investir dans un bassin provisoire pour la continuité du service public. Accolée au centre sportif Emile Anthoine, la nouvelle piscine a naturellement pris son nom.

En janvier 2017, après un appel d’offres, c’est une équipe de quatre entreprises, sur le concept de la société Selb, qui a été retenu pour ce projet (3,3 millions d’euros HT), comprenant la mise à disposition de la piscine durant 3 ans, ainsi qu’une quatrième année en option, mais pas le démontage ni le remontage de la structure sur un nouveau site. Pour la Ville de Paris, son coût modeste et le montage facile sont les principaux avantages. Avec l’idée de la déplacer où il y a des besoins.

Le local technique, situé sous un bâtiment déjà existant à côté de la structure, comprend notamment 4 pompes pour une puissance totale de 240 m3/h.

Trois fois moins chère qu’une piscine en dur

L’équipement offre tout le confort d’une piscine en dur : une zone d’accueil avec un contrôle d’accès, un bassin de 25 x 10 x 1,2 m (4 lignes d’eau), des douches, des toilettes, quatre vestiaires avec des casiers, un pédiluve, des espaces pour les maîtres nageurs et une infirmerie. Pouvant recevoir jusqu’à 130 personnes en simultané, elle accueille aussi bien des scolaires, dans le cadre de l’apprentissage de la natation, que les entraînements des clubs. “Nous sommes partis d’un terrain de handball existant et avons travaillé avec trois partenaires pour réaliser cette structure. Tout d’abord, l’entreprise Trusgnach a construit une dalle en béton ainsi que les canalisations enterrées (pour préserver l’esthétisme autour de la Tour Eiffel) et les accès. La société Gl events (avec sa filiale Brelet) s’est chargée de la structure du bâtiment (800 m2), des plages (2,5 m de large), de la centrale de traitement d’air, de l’aménagement des vestiaires et de l’électricité.  L’entreprise Cobra a géré le traitement des eaux avec le système de filtration (par granulé de verre), de désinfection et le chauffage. Enfin, de notre côté, en plus d’effectuer le suivi de l’opération, nous avons installé le bassin, les vestiaires, l’infirmerie, les bureaux, le mobilier (bancs, casiers…), le contrôle d’accès ou encore les accès PMR” décrit Eric Le Borzec, concepteur et assembleur de l’équipement et responsable de la SAS Selb. C’est la quatrième piscine provisoire pour cette équipe d’entreprises. Tout l’ensemble est prévu pour être démontable et transportable rapidement en cas de besoin (dans un autre arrondissement par exemple).

La piscine a été livrée en août 2017 et après les finitions et la visite de sécurité, elle a ouverte aux scolaires et public début décembre.

La piscine comprend un bassin de 25 x 10 x 1,2 m (4 lignes d’eau) et peut accueillir jusqu’à 130 personnes en simultané.

La gestion

C’est la Ville de Paris qui se charge de gérer l’organisation de la piscine (accueil des usagers, personnels…). Par contre, le contrat prévoit que ce soit la société Selb qui se charge de la maintenant de l’équipement, comme l’indique Eric Le Borzec : “nous exerçons une astreinte 24/7 pour que la piscine soit toujours opérationnelle. De plus, nos équipes passent chaque semaine pour une visite préventive, des contrôles ou d’éventuelles réparations. Le listing de départ compte une centaine de points de contrôles. En cas de problème, nous nous chargeons de le résoudre ou nous passons le relais à l’un de nos trois partenaires”.

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage

Ville de Paris

Structure et mandataire

Gl events (Brelet)

Gros œuvre

Trusgnach

Bassin accessoires revêtement

Selb

Traitement d’eau

Cobra

FMI

130 personnes

Durée des travaux

5 mois

Prix de l’entrée

Entre 2 et 3,5 euros

Coût

3,3 millions d’euros HT (construction + maintenance)

S’abonner au magazine Centres Aquatiques
Paris fait le choix d’une piscine provisoire et durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *