Dans le cadre de la reprise des activités physiques et sportives le 11 mai, l’ANDES a réalisé un sondage du 18 au 22 mai avec 138 retours. L’objectif était de recueillir les premiers ressentis des élus locaux sur leurs difficultés d’application et de gestion de cette période d’urgence sanitaire liée au
Covid-19.

Concernant les complexes aquatiques, plus d’une commune sur deux (51,1 %) prévoyaient de les rouvrir dès que possible alors que 31,1 % indiquaient début juillet. A l’inverse, 8,9 % estimaient plus prudent de les rouvrir qu’à partir de septembre. Parmi les principales difficultés évoquées : la mise en application du protocole sanitaire (68,8 %), la gestion du déficit d’exploitation (9,2 %) ou encore le recrutement du personnel saisonnier (4,5 %)

Les élus s’interrogent sur la réouverture des piscines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *