Depuis quelques années, de nombreux centres aquatiques accueillent les anniversaires pour enfants.
Une animation ne demandant pas beaucoup d’organisation, qui permet 
de dynamiser l’établissement et d’attirer de nouveaux (jeunes) usagers.

 

Pour les plus récents, certains établissements ont proposé cette animation dès leur ouverture, alors que d’autres l’ont mise en place par la suite. C’est notamment le cas du centre aquatique Les Vagues de Meyzieu (69), géré par l’UCPA, comme l’indique Guillaume Maury, le directeur : “nous proposons les anniversaires depuis 2010 car nous avions eu quelques demandes. C’est un service en plus pour permettre aux enfants de vivre un anniversaire original. Il permet de créer du lien social, des échanges : c’est une offre qui correspond tout à fait aux valeurs que veut transmettre l’UCPA”. Parfois, c’est la concurrence qui incite les piscines publiques à franchir le pas : “il y a 6 ans, lors de l’ouverture du centre aquatique,
nous proposions cette animation, mais nous l’avions progressivement mis de côté. Or, depuis quelques temps, de nombreux établissements privés (parcs de jeux notamment) accueillent des anniversaires, avec grand succès, nous avons donc retravaillé notre offre
” précise Lucie Maréchal, responsable commercial et événementiel de Nautipolis, le complexe aquatique de Sophia Antipolis.

Différentes formules proposées
De manière générale, ce type d’animation est proposé les mercredis après-midi ainsi que le samedi (voire le dimanche pour certains établissements), une à deux fois dans la demi-journée. Sont accueillis des groupes de 8 à 12 enfants, en général de 6 à 12 ans, même si certaines structures les acceptent dès 3 ou 4 ans.

Au niveau des formules, différents choix sont possibles, même si une revient très régulièrement, comme au centre aquatique du Bassin d’Aurillac : “Encadrés par un maître-nageur diplômé, les enfants vont se baigner et s’amuser dans le bassin sportif dont une partie leur est réservée pour l’occasion, et ce en toute sécurité durant environ 1h30. Le bassin étant équipé d’un fond mobile, la profondeur de l’eau est adaptée à la taille des enfants. Nous proposons des jeux collectifs, des jeux aquatiques et également des équipements gonflables puisque nous nous équipons régulièrement (environ 10 000 euros tous les deux ans) afin de diversifier les événements, anniversaires comme autres temps forts de l’année. Un parent doit obligatoirement se trouver dans l’eau pour assister le maître-nageur dans le bon déroulement de l’activité. Durant la dernière heure, nous leur mettons à disposition une salle décorée pour organiser le goûter qui est à la charge des parents” décrit Edouard Mulot, le responsable de l’établissement. Il existe certaines variantes au niveau de l’organisation. Par exemple, certains centres aquatiques proposent seulement 45 à 60 minutes d’activités, voire 2 à 3h d’accès libre aux bassins. D’autres incluent des paquets de bonbons et des bouteilles type soda et jus de fruit.

Par ailleurs, il y a des structures qui proposent diverses formules, comme Nautipolis : “Tout d’abord, nous avons une formule Aquatic où les enfants sont libres de jouer dans les bassins (sous la responsabilité d’un parent) avec le toboggan,
la pataugeoire, le bassin ludique… Ensuite, un goûter est prévu au restaurant avec une part de gâteau, des corbeilles de bonbons et boissons à volonté. Nous avons aussi la même formule espace fitness, qui remplace la partie aquatique, avec une heure d’initiation, encadrée par un coach, avec zumba, breakdance, jeux musicaux…
De plus, il est également possible d’avoir le déjeuner (cheeseburger, frites et boissons) au lieu du goûter. Enfin, la dernière formule réunit l’initiation fitness et l’accès libre à l’espace aquatique avec le goûter. Lorsque les parents réservent, nous leur remettons des invitations à distribuer aux enfants participants
” déclare Lucie Maréchal.

Quel coût ?

Les prix sont assez variables selon les formules proposées et le nombre d’enfants accueillis. Certains établissements proposent un forfait (de 60 à 130 euros) avec un nombre à ne pas dépasser (8 à 12 enfants). Il existe également des prix plus onéreux pour les enfants n’habitant pas la collectivité ou un coût dégressif par enfant selon le nombre. Par exemple 60 euros pour 10 enfants + 5,50 euros par enfant supplémentaire.

D’autres centres aquatiques font payer selon le nombre d’enfants : en moyenne entre 8 et 13 euros. “A Nautipolis, nos deux premières formules sont à 170 euros pour 9 enfants (+ 19 euros par enfant supplémentaire) et il faut compter 6 euros de plus par enfant pour la formule avec le déjeuner. Enfin, la formule incluant les deux activités (fitness et espace aquatique) est à 24 euros” précise la responsable commercial. Au total, le centre aquatique du Bassin d’Aurillac a accueilli 6 164 enfants entre 2008 et 2017, soit près de 35 000 euros de recettes. De son côté, le centre aquatique de Meyzieu a reçu 278 enfants en 2017.

Pour le centre aquatique, ce sont des animations qui ne sont pas compliquées à organiser : “nous avons 12 maîtres-nageurs qui donnent des idées d’animations afin qu’elles soient renouvelées régulièrement. Par exemple, selon leurs affinités, certains proposent de la plongée, d’autres du rugby dans l’eau…

De manière générale, ils disposent d’une heure par semaine pour préparer leurs animations, dont celle-ci. Et le jour J, il faut compter 15 minutes de préparation et la surveillance de l’activité” argumente Edouard Mulot.

Une animation très appréciée

Le moins que l’on puisse dire c’est que les enfants apprécient vraiment de fêter leur anniversaire dans un centre aquatique.
Il est nécessaire de réserver 3 à 4 mois à l’avance au centre aquatique Les Vagues et l’établissement refuse régulièrement des demandes. Quant au centre aquatique du Bassin d’Aurillac, avec 70 à 80 créneaux par an, il est quasiment complet toute l’année et les enfants sont nombreux à revenir. “C’est un outil marketing intéressant qui sert à attirer de nouveaux enfants dans l’établissement. Par exemple, lors du second créneau du mercredi après-midi, il y a un cours avec le club de
natation. Les parents le voient, tout comme les enfants, et certains s’inscrivent par la suite. Ainsi, c’est bénéfique pour la collectivité comme pour le tissu associatif
” explique Edouard Mulot.

Afin de faire évoluer l’offre, les responsables d’établissements réfléchissent à d’éventuelles améliorations. C’est le cas de Guillaume Maury qui aimerait décliner une nouvelle offre avec une activité fitness, basée notamment sur des exercices de motricité. “Pour développer davantage ces animations et communiquer sur notre nouvelle offre, nous allons communiquer à travers des brochures, les réseaux sociaux, les sites locaux, voire auprès des établissements scolaires” conclut Lucie Maréchal.

Les anniversaires : une animation pour développer la notoriété

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *