Comme le nombre d’entrées annuelles de la piscine Satory de Versailles qui reste finalement ouverte.

Afin de ne pas fermer la piscine de Satory, propriété de la gendarmerie, pour des raisons budgétaires, la Ville de Versailles a trouvé un accord avec le ministère de l’Intérieur : une procédure d’autorisation temporaire d’occupation sur 5 ans (renouvelable). Cet accord permettra d’assurer la continuité de l’exploitation de cet équipement, indispensable pour les militaires et le tissu sportif et associatif local.
En effet, construite il y a 40 ans, la piscine enregistre 60 000 entrées par an dont 50 % de militaires, 33 % de clubs et associations et 17 % de scolaires. La Ville va choisir un exploitant et lui versera 120 000 euros par an, soit la somme qu’elle déboursait pour louer les lignes d’eau à la gendarmerie pour les scolaires.

Le chiffre de la semaine : 60 000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *