Comme le nombre de préconisations dans le cadre du rapport « Pour une stratégie globale de lutte contre les noyades ».

Il y a quelques semaines, Roxana Maracineanu, ministre des Sports a reçu le rapport « Pour une stratégie globale de lutte contre les noyades » rédigé par Thierry Maudet, inspecteur général de la jeunesse et des sports et Véronique Éloi-Roux, inspectrice générale de l’éducation nationale. Ce rapport observe ainsi que les noyades concernent tous les lieux et implique majoritairement les moins de 6 ans et les plus de 65 ans, cette dernière population concentrant le plus grand nombre de décès. Il dresse également un état des lieux de l’apprentissage de la nage en France et des leviers incontournables qui permettent cet apprentissage : les équipements aquatiques et les encadrants.

À l’issue de ses investigations, la mission d’inspection générale a formulé vingt-quatre préconisations. Parmi celles-ci :

  • poursuivre les « enquêtes noyades », tous les trois ans ;
  • accompagner la mise en œuvre de la réglementation relative à l’enseignement de la natation scolaire ;
  • encourager les collectivités territoriales et les clubs à renforcer leurs coopérations pour organiser des apprentissages ciblés sur la population des adultes qui ne savent pas nager ;
  • renforcer et pérenniser, en partenariat avec les collectivités territoriales, l’engagement financier de l’État, sur la base de plans pluriannuels, de rénovation ou de construction d’équipements aquatiques, prioritairement sur les territoires carencés,
  • Évaluer l’efficience des expérimentations conduites en matière de création et/ou de gestion de bassins

Accéder au rapport complet : http://sports.gouv.fr/IMG/pdf/2019-051_-_2019-i-09_lutte_contre_les_noyades-compresse.pdf

Le chiffre 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *