Le projet d’arrêté modifiant les normes techniques applicables aux piscines satisfait un maximum de personnes, à commencer par l’Association des Maires de France.

PiscineLe 21 juillet dernier, le projet d’arrêté, qui a été soumis à l’avis du Conseil National d’Evaluation des Normes (CNEN), allège les contraintes s’imposant aux gestionnaires en ne rendant obligatoire qu’une seule vidange par an au lieu des deux imposées actuellement par l’arrêté du 7 avril 1981, toujours en vigueur. L’Association des Maires de France (AMF) a tout de suite réagi positivement : « L’AMF se félicite de la nouvelle version de l’arrêté soumis au Conseil national d’évaluation des normes du 21 juillet 2016 après son avis défavorable du 7 juillet relatif aux dispositions techniques applicables aux piscines. (…)Un rapport du ministère chargé des sports avait d’ailleurs estimé le coût annuel d’une vidange nationale en France pour les bassins intérieurs entre 6 et 10 millions d’euros, soit une économie substantielle pour toutes les collectivités disposant d’un tel équipement. Grâce à l’évolution des produits et des techniques, la simplification de cette norme ne se fait pas au détriment de la réglementation sanitaire des piscines et des impératifs en matière de santé publique ».

Cette demande ancienne de l’AMF, fondée notamment sur les expertises techniques de l’ANDIISS et de l’ANDES, avait été reprise par le comité interministériel aux ruralités de septembre 2015 et avalisée par la Commission d’Examen des Règlements Fédéraux Relatifs aux Equipements Sportifs (CERFRES) en mars 2016.

L’AMF se félicite de l’allègement des normes pour la vidange des piscines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *