« L’idée n’est pas d’enseigner la brasse ou le crawl aux enfants de maternelle, mais de les familiariser avec l’eau pour prévenir les accidents, lutter contre l’aquaphobie et leur apprendre à être autonome » de Roxana Maracineanu, ministre des Sports.

Roxana Maracineanu

La semaine dernière, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a lancé le plan Aisance Aquatique. Ce dispositif ambitieux et global, élaboré avec les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Intérieur, et de la Santé, propose une approche rénovée du milieu aquatique et avance des solutions concrètes pour faciliter la familiarisation avec l’eau dès le plus jeune âge, favoriser l’apprentissage de la natation et, ainsi, mieux prévenir les risques de noyades. Parmi ces solutions, il y a l’harmonisation des étapes d’apprentissage, la mise en place d’un tutoriel pour les familles ou encore la densification des séances en augmentant le temps effectif dans l’eau. « L’idée n’est pas d’enseigner la brasse ou le crawl aux enfants de maternelle, mais de les familiariser avec l’eau pour prévenir les accidents, lutter contre l’aquaphobie et leur apprendre à être autonome » a indiqué la ministre des Sports. De plus, Le plan « Aisance aquatique » est renforcé par un nouveau budget de 15 millions d’euros destiné au développement des piscines et notamment des bassins d’apprentissage en particulier dans les territoires carencés.

La phrase de Roxana Maracineanu, ministre des Sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *