« La participation financière du Département a incité plusieurs d’entre elles à lancer leur projet : l’enveloppe d’un million d’euros par an promise par le Conseil départemental a été complété par une aide de l’Etat d’un million d’euros, ce qui a permis de subventionner sept piscines » de Martine Kohly, vice-présidente chargée de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

Martine Kohly

Comptant un peu plus de 1,2 million d’habitants et plusieurs piscines vétustes, le Conseil départemental de l’Isère, en étroite collaboration avec l’Etat, a mis en place un plan piscine depuis 4 ans. Après la construction de 7 nouveaux équipements, il travaille sur une deuxième phase consacrée à la réhabilitation. L’objectif principal de la Collectivité était de financer des piscines dont la vocation première est l’enseignement de la natation, avec l’accueil du grand public, et non des établissements de loisirs ou de bien-être.

Dans la continuité de cette première phase du plan piscine, le Département, en collaboration avec l’Etat, s’engage dans une seconde phase destinée à accompagner les collectivités locales dans la modernisation des piscines extérieures publiques (concernant les bassins de natation et les pataugeoires). En effet, ces équipements ouverts de manière saisonnière, sont des lieux importants pour la population car ils permettent l’accès aux établissements scolaires de proximité ainsi qu’à la baignade pendant les périodes de vacances.

L’enjeu est d’accompagner les collectivités dans des travaux de réhabilitation partielles afin de pouvoir agir sur trois axes : la réduction des couts de fonctionnement, la mise aux normes des équipements et l’augmentation des périodes d’ouvertures sur le temps scolaire (toujours dans la volonté de renforcer le savoir nager pour tous les scolaires).

La phrase de Martine Kohly, vice-présidente chargée de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *