Sophie Lemarchand“Au total, l’ensemble des économies d’eau et d’énergie atteint un montant d’un peu moins de 100 000 euros par an, ce qui représente un retour sur investissement de 5 à 6 ans” de Sophie Lemarchand, directrice de la piscine Eurocéane de Mont-Saint-Aignan.

Dans le cadre du renouvellement du contrat de DSP pour l’exploitation du centre aquatique, la Ville de Mont-Saint-Aignan a souhaité que le délégataire réalise des travaux de performance énergétique afin d’obtenir une réduction des consommations de fluides et d’énergie de 25 % par rapport à l’existant. C’est la société Vert Marine qui a été retenue grâce à une offre très précise, rendue possible, notamment, par sa parfaite connaissance du site puisqu’elle l’exploite depuis 2001. ” Les principaux travaux ont consisté à remplacer la centrale de traitement d’air du hall bassin par un modèle de dernière génération utilisant une pompe à chaleur externe pour la déshumidification et la récupération d’énergie, à remplacer les anciennes pompes de filtration et de chauffage par des modèles équipés de variateurs de fréquence et à installer des destructeurs de chloramines UV sur tous les bassins intérieurs. Au total, les investissements ont représenté plus de 500 000 euros HT investis par Vert-Marine. Au global, ces travaux ont permis d’obtenir une réduction de 40 % de la consommation d’eau en 2014, de 46 % en 2015 et 48 % en 2016 ainsi qu’une réduction de 16 % de la consommation d’énergie en 2014, 20 % en 2015 et 20,5 % en 2017. Au total, l’ensemble des économies d’eau et d’énergie atteint un montant d’un peu moins de 100 000 euros par an” explique Sophie Lemarchand, directrice de la piscine Eurocéane de Mont-Saint-Aignan.

Plus d’informations dans notre magazine de juin-juillet

La phrase de la semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *