« D’un point de vue financier, nous évaluons un premier préjudice pour la fédération à 1,2 million d’euros » Gilles Sézionale, président de la Fédération Française de Natation

Gilles Sézionale

Interrogé par Olbia Conseil, Gilles Sézionale, président de la Fédération Française de Natation (FFN), est revenu sur les conséquences de la crise sanitaire actuelle. « Entre les frais engagés que nous n’avons pas pu nous faire rembourser, les annulations d’événements, la perte des droits TV ou de certains contrats marketing, nous évaluons un premier préjudice pour la fédération à 1,2 million d’euros ».

Un plan d’action a notamment été mis en place pour absorber ce choc : par exemple, le personnel a été mis en chômage partiel (de 20 à 80 % d’activité résiduelle). Le président évoque également l’effondrement du sponsoring qu’il évalue comme la problématique principale à laquelle il sera difficile de faire face sans l’aide de l’Etat ni une baisse de fonctionnement de la FFN.

La phrase de Gilles Sézionale, président de la Fédération Française de Natation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *