Il y a quelques mois, Isle, commune d’environ 8 000 habitants, située à proximité de Limoges (87), vient de rénover sa piscine d’été. Des travaux nécessaires afin de redynamiser cet équipement de proximité.

Dans sa version “moderne,” la piscine de plein air d’Isle a été construite en 1970, remplaçant ainsi l’ancienne structure du château du parc des Bayles que la commune avait acquise en 1947. Malgré plusieurs réhabilitations, cet équipement était excessivement vieillissant et ne répondait plus aux normes actuelles, comme l’explique Pierre Auzemery, adjoint en charge des travaux de la Ville :
La piscine était devenue obsolète, avec notamment d’importants soucis d’infiltration. De plus, elle n’était pas accessible aux personnes à mobilité réduite : en effet, l’accueil du public et les vestiaires se situaient en dessous des bassins, il était donc nécessaire de monter des escaliers. Nous avons donc décidé de rénover cet établissement qui est une piscine estivale de proximité qui compte un public régulier :
près de 15 000 personnes (scolaires et publics) en trois mois d’ouverture en 2016
”.

Des bassins en inox polymérisé
Les élus ont choisi de garder la structure des bassins existants, tout en diminuant les profondeurs afin de réaliser des économies d’énergie (eau et chauffage). Ainsi, la zone de baignade comprend un bassin d’apprentissage de 12,5 x 10 m, avec une profondeur allant de 1 à 1,10 m (contre 1 à 1,50 m auparavant) et quelques petits équipements ludiques (fontaines, jets massants…) qui n’existaient pas, un bassin sportif de 25 x 12,5 m, avec une profondeur de 1,50 m sur la totalité du bassin (contre 2,50 m) et une pataugeoire d’environ 30m2 entièrement rénovée en arc de cercle pour éviter les angles saillants, avec une profondeur de 0,25 m. La grande nouveauté est un splashpad de 100 m2 équipé de différents jeux d’eau (jets, arches, vasques…). C’est la société Myrtha Pools qui a été retenue pour réaliser les travaux. “Les deux bassins ainsi que la pataugeoire ont été construits en inox polymérisé, avec des parois constituées d’une membrane en PVC armé et un tapis amortissant au fond des bassins, d’une épaisseur de 1 cm, afin d’apporter du confort pour les usagers. C’est une solution très intéressante, principalement pour les bassins de faible profondeur car les personnes ont pied. De plus, grâce au polymère de couleur claire, l’eau l’est également et la surveillance est facilitée” indique Julien Prévost, responsable commercial sud de Myrtha Pools.

Un nouveau bâtiment équipé de panneaux photovoltaïques
Un bâtiment d’environ 300 m2 a également été construit au niveau des bassins. Accessible aux personnes à mobilité réduite, il comprend un hall d’accueil, des vestiaires mixtes, avec une vingtaine de cabines et environ 300 casiers, deux vestiaires collectifs (pour les scolaires et le centre de loisirs), mais également un bureau pour les maîtres-nageurs-sauveteurs, une infirmerie et un espace restauration.

Le bâtiment accueil/vestiaires bénéficie d’une isolation thermique renforcée et d’un chauffage par pompe à chaleur pour permettre une utilisation hors période estivale d’ouverture des bassins. Les bassins sont chauffés par l’intermédiaire d’une pompe à chaleur air/eau dédiée à très haute performance.

Enfin, la toiture du nouveau bâtiment est constituée de 225 m² de panneaux photovoltaïques dont une partie est autoconsommée (25 %) ; le surplus étant revendu à EDF via des onduleurs et un point de raccordement spécifique. La production annuelle d’électricité solaire est estimée à 33 000 kWh/an. La piscine rénovée présente ainsi un gain “toutes énergies” de 39 % par rapport au bilan énergétique de l’ancienne piscine.

Une surveillance accrue appréciée par les usagers
Après un an de travaux, la piscine a réouverte le 7 juillet jusqu’au 2 septembre.  Lors de cette soixantaine de jours d’ouverture, près de 14 000 entrées ont été comptabilisées, soit plus de 230 par jours. “C’est un bon résultat pour seulement deux mois d’ouverture, même si la météo a été très favorable cette année. L’année prochaine, la piscine ouvrira dès le mois de juin et elle accueillera donc de nouveau les scolaires : deux écoles maternelles, une élémentaire, environ 600 élèves, et le collège, surtout les 180 élèves de 6e” précise Nicolas Laylavoix, responsable du service des sports d’Isle.

Concernant la gestion de la structure, quatre personnes ont surveillé les bassins durant cette première année. C’est la société Saur qui s’est chargée du traitement de l’eau durant la période d’ouverture et de l’hivernage par la suite. Autre nouveauté important au niveau de la gestion : la présence d’un agent de sécurité sur le site. “Nous avons décidé de faire appel à un agent de sécurité les après-midi afin d’éviter les problèmes d’incivilité, qui étaient de plus en plus fréquents les années avant la fermeture. C’est rassurant à la fois pour les maîtres-nageurs et pour les usagers. Je pense que si la fréquentation a augmenté cette année, c’est également grâce à la présence de cet agent” ajoute Nicolas Laylavoix. Le coût pour la collectivité a été d’environ 7 300 euros TTC pour les deux mois.

Isle : réhabiliter pour redynamiser sa piscine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *